La FA en chiffres

  • Arythmie la plus fréquente: 1 personne sur 4 au dessus de 40 ans aura un jour de la FA
  • Chaque année 5 millions de NOUVEAUX cas de FA mondialement
  • Belgique: 2013 : environ 15’000 personnes, un doublement de ce chiffre est attendu d’ici 2050
  • Après une attaque vasculaire cérébrale presque 50% des patients décèdent dans l’année, 30% des patients deviennent lourdement dépendants de leur famille et amis.

Nouvelles et événements

Conférence de presse le 13 février 2018

Lancement de … , dans la salle de réunion du centre cardiologique de ZNA sur le site ZNA de Middelheim, sous couverture médiatique importante – VRT – VTM – ATV – RADIO 2.

No news available.

Questions fréquentes

Quelle est l’importance du traitement anticoagulant?

Lorsque le diagnostique de FA est posé il est d’importance vitale de prendre le traitement anticoagulant adéquat: votre médecin détermine quel traitement est le plus adapté pour vous et quels médicaments il faut éviter. A l’aide d’un score votre médecin estime le risque de formation de caillots à l’intérieur de votre coeur. Si vous possédez un score de plus de deux points il est probable que vous devrez prendre un traitement anticoagulant à vie.

Est-ce que les valeurs indiquées par mon moniteur cardiaque sont toujours fiables?

Il existe énormément de différents types de moniteurs cardiaques. Beaucoup de ces appareils offrent une bonne idée du rythme du coeur ainsi que de la fréquence cardiaque, toutefois la technologie n’est pas infaillible. Lorsque votre moniteur cardiaque indique des valeurs extrêmes ou des valeurs très labiles cela ne signifie pas forcément que vous présentez un problème cardiaque grave mais il peu être utile d’effectuer un contrôle cardiologique.

Est-ce que toutes les arythmies sont dangereuses?

Le coeur est un muscle qui pompe le sang à travers tout le corps. L’a ction musculaire du muscle cardiaque est initiée par l’activité électrique du coeur qui se propage de façon organisée. Cette activité électrique peu être perturbée dans plusieurs endroits du coeur, dans les oreillettes et les ventricules. Certains troubles du rythmes sont malins et peuvent occasioner des dégâts au coeur, d’autres troubles du rythme sont bénins et n’occasionnent pas de dégâts au coeur. Certaines personnes ressentent des symptômes de leur trouble du rythme, d’autres sont complètement asymptomatiques. Votre médecin peu déterminer, à l’aide d’examens, si votre trouble du rythme est dangereux et si il est nécessaire d’introduires un traitement.

Est-ce que la FA peu être provoquée par certains aliments ou par certaines activités que j’exerce?

La FA peu être initiée par certains “triggers”, mais chacun y possède une sensibilité différente. L’alcool, la cafféine (sous toutes ses formes : café, boissons stimulantes, sodas, …) et le manque de sommeil sont les triggers les plus fréquents de la FA. La combinaison de plusieurs triggers majore la probabilité de l’apparition d’une FA. La probabilité de développer une FA en présence de ces triggers est différente de personne en personne. L’apparition d’une FA peu être provoquée par une activité excessive de sport d’endurance.

Est-ce que les personnes de moins de 40 ans doivent effectuer un check-up cardiologique?

Les troubles du rythme affectent les personnes jeunes ainsi qu’âgées, toutefois la FA survient plus souvent au dela de 40 ans. Il peu être utile qu’également des personnes plus jeunes effectuent un controle cardiologique, par exemple lorsqu’ils ressentent des palpitations ou d’autres symptômes cardiaques, si ils effectuent ou prévoient d’effectuer du sport de manière intensive ou si un membre de la famille présente des troubles cardiaques.

Puis-je moi même entreprendre quelque chose pour traiter ma FA?

Afin d’optimaliser les chances de succès du traitement de la FA une excellente collaboration entre le patient est le médecin est très importante

Votre médecin va vous prescrire le traitement médical adapté à votre situation et vous proposera éventuellement d’effectuer une ablation. Votre médecin se chargera également du traitement optimal de votre hypertension artérielle. D’autres problèmes de santé comme une maladie coronarienne, des problèmes thyroidiens, ou un diabète doivent être traités le mieux possible afin de ne laisser aucune chance à la survenue ou à la récidive de la FA.

Vous pouvez vous même contribuez de façon importante au succès du traitement de votre FA: gardez votre poid sous contrôle, dormez suffisamment (l’apnée obstructive du sommeil est un facteur déclenchant important de la FA) et éviter les “triggers” typiques de la FA. Les “triggers” de la FA sont des éléments qui peuvent favoriser l’apparition de la FA, mais chacun y possède une sensibilité différente. L’alcool, la cafféine (sous toutes ses formes : café, boissons stimulantes, sodas, …) et le manque de sommeil sont les triggers les plus fréquents de la FA. La combinaison de plusieurs triggers majore la probabilité de l’apparition d’une FA. La probabilité de développer une FA en présence de ces triggers est différente de personne en personne. L’apparition d’une FA peu être provoquée par une activité excessive de sport d’endurance. Il est sain d’effectuer suffisamment d’exercice physique, toutefois l’exercice physique extrême peu endommager le coeur: déterminer avec votre médecin quel niveau d’exercice physique est optimal pours vous.

Est-ce que ma FA doit encore être traitée après la survenue d’un accident vasculaire cérébral ( AVC ou AIT)?

Les patients qui ont déjà subis un accident vasculaire cérébral comme conséquence de leur FA doivent certainement recevoir un traitement de la FA. Pour ces patients, au même titre que pour les patients n’ayant pas eu d’accident vasculaire cérébral, il est important de traiter (médicaments ou ablation) au plus vite le trouble du rythme afin de remédier à la survenue de dégâts au niveau du coeur. A côté de cela il est primordial de prendre le traitement anticoagulant adéquat : votre médecin peu déterminer quel médicament est le plus adapté pour vous et quels traitements vous devez éviter.

Est-ce que les patients porteurs d’un pacemaker peuvent également développer une FA? Est-ce que la mise en place d’un pacemaker est un traitement pour la FA?

Les patients qui ont déjà subis un accident vasculaire cérébral comme conséquence de leur FA doivent certainement recevoir un traitement de la FA. Pour ces patients, au même titre que pour lesles   

patients n’ayant pas eu d’accident vasculaire cérébral, il est important de traiter (médicaments ou ablation) au plus vite le trouble du rythme afin de remédier à la survenue de dégâts au niveau du coeur. A côté de cela il est primordial de prendre le traitement anticoagulant adéquat : votre médecin peu déterminer quel médicament est le plus adapté pour vous et quels traitements vous devez éviter.

Existe-t-il des conséquences de la FA sur le plan sexuel?

Lorsque la FA est découverte à temps et qu’un traitement adapté est mis en place, elle n’entraine pas de problèmes sur le plan sexuel. Certains médicaments peuvent en revanche exercer des effets secondaires sur le plan sexuel, par exemple les beta-bloquants, certains diurétiques, … Si de tels effects secondaires surviennent il est important de le signaler à votre médecin et de chercher une solution.

Que faire si je ressens un rythme cardiaque irrégulier?

L’impulsion électrique qui génère l’activité musculaire du coeur peut être perturbée à plusieurs endroits dans le coeur, tant au niveau des oreillettes que des ventricules. Certains troubles du rythmes sont malins et peuvent occasioner des dégâts au coeur, d’autres troubles du rythme sont bénins et n’occasionnent pas de dégâts au coeur.

Certaines personnes ressentent leur trouble du rythme, certaines personnes sont asymptomatiques. Si vous ressentez un rythme cardiaque irrégulier en prenant votre pouls il est important de prendre contact avec votre médecin. Surtout en cas de FA il est important de poser rapidement le diagnostique et d’initier le traitement. La FA s’auto favorise et peu occasioner rapidement des dégâts à votre coeur. Plus le traitement adéquat est initié rapidement, meilleur en sera l’effet. Si en revanche vous présentez un trouble du rythme bénin votre médecin pourra vous rassurer.

Dictionnaire de la FA

  • Coeur: Le coeur est un muscle qui se contracte afin de pomper le sang dans l’ensembe du coeur. Le rythme normale du coeur est régulier, il varie de 50 à 100 par minutes selon les personnes.   
  • Myocarde (muscle cardiaque): Le coeur est un muscle constitué de deux moitiés, séparées par une paroi. Chaque moitié du coeur est composée d’une oreillette et d’un ventricule. Le sang entre dans le coeur par les oreillettes, passe dans les ventricules puis est pompé dans l’ensemble du corps. La moitié droite du coeur (oreillette droite et ventricule droit) contient du sang pauvre en oxygène qui  revient au coeur depuis les différents organes du corps. Le sang est pompé depuis le ventricule droit vers les poumons, ou le sang est réoxygéné. La moitié gauche du coeur (oreillette gauche et ventricule gauche) contient du sang riche en oxygène car passé à travers les poumons. Ce sang est pompé vers le reste du corps. Les oreillettes et les ventricules sont séparés par des valves, afin que le sang puisse circuler uniquement dans un sens, depuis les oreillettes vers les ventricules et pas inversément. Lors d’un fonctionnement normal du coeur les oreillettes se contractent en premier afin que le sang se déplace vers les ventricules, peu après ce sont les ventricules qui se contractent. Lorsque ce rythme entre les oreillettes et les ventricules est perturbé on parle de trouble du rythme ou d’arythmie.
  • ECG ou électrocardiogramme: L’ECG est un examen de première ligne qui est effectué lors de presque chaque consultation ou admission à l’hôpital. L’activité électrique du coeur est enregistrée durant quelques secondes. L’ECG fournit des informations quant à la fréquence du coeur et sur la régularité (ou irrégularité) du rythme cardiaque. L’ECG permet de mettre en évidence des modifications indiquant la présence d’un troubles du rythme, de maladies structurelles ou de dommages du muscle cardiaque causés par un manque d’oxygène.
  • Ryrthme sinusal: Le rythme sinusal est rythme cardiaque régulier, ce qui signifie que l’intervalle entre chaque battement est plus ou moins pareil. La fréquence cardiaque normale chez un adulte au repos est d’environ 60-80 battements par minute.
  • Fibrillation auriculaire:Il s’agit de l’arythmie la plus courante. Lors d’une fibrillation auriculaire il existe un rythme cardiaque rapide et irrégulier dans les deux oreillettes. Les impulsions électriques se propagent de façon anarchique. L’activité électrique dans les oreillettes est chaotique et ne consiste pas en une série d’impulsions ordonnées. De par ce fait les oreillettes ne se contractent pas de manière efficace. Le noeud AV laisse passer uniquement une partie des impulsions électriques vers le ventricule. Ceux-ci se contractent de façon irrégulière et trop rapide.
  • Insuffisance cardiaque: L’insuffisance cardiaque apparait lorsque le coeur ne peu plus pomper suffisamment de sang à travers le corps. En conséquence de l’eau s’accumule dans les jambes, les poumons et parfois dans d’autres tissus du corps.
  • Infarctus myocardique: Le coeur est alimenté par des vaisseaux que l’on appelle les artères coronaires. Lors d’une lésion importante sur une artère coronaire, le muscle cardiaque ne reçoit plus suffisamment de sang. Par ce mécanisme une partie du muscle cardiaque peu mourir. Ce phénomène est appelé “infarctus du myocarde”.
  • Maladie valvulaire cardiaque: Une valve cardiaque peu présenter un rétrecissement ou une fuite. De par ce fait il se peu que moins de sang arrive à passer à travers la valve ou, en cas de fuite qu’une partie du sang revient en arrière dans le coeur. Dans ce contexte, le coeur doit fournir plus de travail pour pouvoir pomper suffisamment de sang vers le corps. Les valves cardiaques permettent au sang de circuler dans le bon sens à travers le coeur. Les valves cardiaques bougent pas par elles mêmes, elles s’ouvrent et se ferment sous l’effet de la pression du sang qui circule dans le coeur.